LES AMOUREUX DE L'HÔTEL MONTINI

 

Mark LAMPRELL, traduit de l'anglais (Australie) par Amélie de Maupeou

 

Alice profite d’une journée de liberté à Rome avant d’épouser un homme qu’elle n’a pas vraiment choisi. Meg et Alec sont à la recherche d’une faïence aperçue dans une chambre d’hôtel lors d’un voyage en amoureux des années auparavant. Lizzie et Constance, belles-sœurs et complices depuis toujours, sont là pour accomplir la dernière volonté du mari de l’une et frère de l’autre. Leurs histoires vont se croiser à l’hôtel Montini dont le magnifique carrelage bleu nuit dans l’une des chambres semble avoir une influence presque magique sur la vie de ceux qui y séjournent. Et, si tous ces personnages pensaient en avoir fini avec l’amour, Rome elle-même en a décidé autrement… 304 pages, Editions Kero, 2017, ISBN : 9782366582642

 

LA VIE SELON JUAN SALVADOR, PALMIPEDE D'URUGUAY

 

Tom MITCHELL, traduit de l'anglais par Amélie de Maupeou

 

Tom Michell a vingt ans lorsqu’il quitte son Angleterre natale pour aller enseigner l’anglais en Argentine, des rêves de Che Guevara et de périples en mobylette plein la tête. Lors d’un court séjour en Uruguay, un accident pétrolier cause la mort de milliers de manchots. Sur la plage, alors qu’il contemple ce carnage, Tom remarque que l’un des animaux est toujours vivant. Il vient à son secours, le nettoie et le nourrit, lui sauvant ainsi la vie. Mais quand Tom le ramène à la mer pour le relâcher, le manchot refuse de le quitter. Commence alors une drôle de vie pour les deux nouveaux amis, mais l’espiègle manchot, désormais baptisé Juan Salvador, devient la mascotte de tout le campus. 272 pages, 2016, Editions FLEUVE, ISBN : 2265115738.

 

TANT QU'ON RÊVE ENCORE

 

Chris KILLEN, traduit de l'anglais par Amélie de MAUPEOU

 

À 20 ans, on largue son copain parce qu'il n'a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d'amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête. Ian, Paul et Lauren n'ont pas fait d'exception.

Une décennie plus tard, les espoirs les plus fous ont laissé place à La vraie vie. Paul cherche l'inspiration dans les bras d'une étudiantes pendant que Ian, dont la carrière ne décolle pas, prend ses quartiers dans le cagibi de sa jumelle. Après une virée de l'autre côté du globe, Lauren partage son temps entre un boulot sans intérêt et des soirées en solo. La découverte d'une vieille correspondance la met face à cette question : que sont donc devenus mes rêves? 352 pages, Editions Fleuve, 2016.

 

LE JARDIN AU CLAIR DE LUNE

 

Corina Bomann, traduit de l'allemand par Amélie de Maupeou

 

Le jour où un étrange vieil homme lui offre un violon, Lilly Kaiser voit sa vie basculer. Quelle énigme renferment l'instrument et la partition dissimulée à l'intérieur? De Berlin à Londres en passant par l'Italie, ses recherches vont la mener jusqu'à Sumatra. Des plantations de canne à sucre aux concerts éblouissants, Lilly met ses pas dans ceux de deux violonistes virtuoses, Rose et Helen. Elle est encore bien loin de se douter qu'en pénétrant dans le mystérieux et sublime jardin « au clair de lune », elle a rendez-vous avec sa propre histoire… et avec l'amour. 448 pages, Charleston, 2016.

 

TOLSTOÏ, ONCLE GRICHA ET MOI

 

Lena Gorelik, traduit de l'allemand par Amélie de Maupeou

 

Sofia écrit des listes, une obsession qui lui permet d'affronter un quotidien morose : sa fille doit se faire opérer du cœur, Alzheimer emporte peu à peu sa grand-mère, et ce n'est certainement pas sa mère Anastasia, collectionneuse d'autocollants Panini et adoratrice de Tolstoï, qui lui apporte une aide. De ses origines russes, la jeune femme ne sait que peu de choses. C'est en trouvant chez sa grand-mère de mystérieuses listes écrites en cyrillique qu'elle découvre l'existence de Gricha, un oncle dont elle ignorait tout. Qui était cet homme passionné, fougueux et marginal ? À travers lui, l'histoire familiale de Sofia se dévoile peu à peu pour livrer ses plus lourds secrets. 352 pages, Les Escales, 2015.

 

L’ÉPOUSE MODÈLE

 

Emma Chapman, traduit de l'anglais par Amélie de Maupeou

 

Marta range, Marta nettoie, Marta veille à ce que tout soit propre, net et lisse. Le jour de son mariage avec Hector, son ombrageuse belle-mère lui a offert un livre : le Manuel de l’épouse modèle. Elle s’en répète quotidiennement les bons principes de soumission et de bonheur domestique. Jour après jour aussi, Hector lui tend une poignée de pilules qu’elle avale docilement. Quand elle décide d'arrêter, la dépression refait surface, les hallucinations aussi - à moins que ce soient des souvenirs? Construit comme un thriller psychologique, un premier roman qui fait preuve d’une étonnante maîtrise de l’ambiguïté. Editions Plon, 288 pages, 2014. 

 

 

LA LETTRE OUBLIÉE

 

Nina George, traduit de l’allemand par Amélie de Maupeou

 

Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme: dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il soigne tout le monde – à l’exception de lui-même. Née en 1973, Nina George a remporté le prix DeLiA et le Glauser Prize en 2012 pour des romans publiés sous pseudonyme. La Lettre oubliée est le premier roman qu'elle signe sous son vrai nom. Best-seller en Allemagne, il est publié dans 18 pays. 400 Pages, Charleston, 2014.

 

L'AMANT PUR, Mémoires de la douleur

 

David Plante, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Amélie de Maupeou

 

Ils se rencontrent à Londres en 1965. David Plante, jeune écrivain américain amoureux d'une Grèce de chimères classico-érotiques, Nikos Stangos, poète, esthète et intellectuel de gauche : cultivé, humble et profond. Ils passent les quarante années suivantes à s'aimer, jusqu'à ce qu'une tumeur au cerveau emporte Nikos. Dans un texte à la fois extraordinairement brutal et d'une mélancolie absolue, David Plante médite, chante et pleure l'être aimé. 

"Une élégie déchirante au plus profond de l'intimité." Philip Roth

"Ce livre profondément tendre et déchirant pose l'ultime question du genre humain : comment survit-on à la douleur de la perte ?" Siri Hustvedt. 110 pages, Plon, 2013. 

 

LE BEAU MONDE

 

Harriet Lane, traduit de l'anglais par Amélie de Maupeou

 

Frances Thorpe est invisible. Correctrice aux pages « Livres » d’un prestigieux journal, elle regarde briller le beau monde des lettres tandis qu’elle s’enlise dans une existence médiocre. Jusqu’au jour où elle croise une voiture accidentée sur une route de campagne et recueille les derniers mots de la conductrice, Alys Kyte. Un premier roman psychologique féroce, où, suivant l’insaisissable Frances, on oscille entre le suspense d’un thriller, la peur, la fascination et l’ambition d’une héroïne troublante à la Daphné du Maurier.

256 pages, Plon, 2012.

 

amaupeou@gmail.com